#3# RIP

 

Dual02

[RIP]

Frédérick Lejeune était né le 13 novembre 1972. Dès sa plus tendre enfance il est marqué par l’univers en noir et blanc. Fils caché de Robert Doisneau et de Willy Ronis -qui s’étaient secrètement reproduits- Frédérick Lejeune a toujours su manier l’appareil comme une arme contre la morosité. Ses clichés ne laissant JAMAIS l’œil du visiteur sans aucune émotion !

Dans une précédente vie, Hippocrate [460-377 avant l’autre], bien connu pour ses serments (de vigne) avait dit de lui La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugace, l'expérience trompeuse, le jugement difficile.

Si sa vie fut pleine mais courte, l’art de Frédérick Lejeune est  long en effet. Dure. Et perdure. Même après sa disparition. Car cet artiste nait, renaît, meurt, ressuscite et joue de nous comme avec la vie. D’ailleurs il n’est pas tout à fait mort. Bien vibrant dans nos cœurs. Et le jour où il ne sera réellement plus là, son fantHomme lumineux reviendra nous surprendre. Il est là bien vivant. Il entre juste en quarantaine…

Mais chuuuut. Il est là. Tout juste derrière vous ! Clic !

Macha Seruoff septembre 2012

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×